• Martine VENET

Comment gérer ses angoisses à l'aide de la Sophrologie ?

Lors d'une crise d'angoisse, on a l'impression de ne plus être maître de la situation. Avec de l'entrainement, la sophrologie aide à canaliser l'angoisse, à évacuer les tensions musculaires et les tensions mentales.




Lors d'une crise d'angoisse, le premier besoin est d'évacuer notre stress et notre peur (qu'elle soit réelle ou imaginaire).


Parlons un peu de cette peur créatrice d'angoisse


Le cerveau ne fait aucune différence entre un scénario catastrophe que vous imaginez ou qui se passe réellement. Par exemple, vous devez prendre un avion et vous imaginez le pire...votre corps va réagir à cette émotion qu'on appelle la peur : votre corps bat plus vite, vous avez des sueurs froides, mal au ventre. C'est le cerveau qui reçoit une information et la traite comme s'il était entrain de la vivre !

Donc la première question à se poser est : Ma peur est elle réelle ou imaginaire ? Cela permet déjà de prendre un peu de recul sur ce qui est entrain de se passer à l'intérieur de nous.


Quand une émotion nous traverse, elle passe d'abord par des signaux corporels


Chaque émotion est vécu par le corps. Souvent, nous réprimons nos émotions, nous les gardons à l'intérieur de nous en essayant de les faire partir via notre mental. Et là, on commence à ruminer, à réfléchir, à imaginer et finalement à angoisser !

Tout passe par le corps, la décharge émotionnelle y compris.


Il est nécessaire d'aider son corps à évacuer son angoisse


La première chose, lors d'une crise d'angoisse, c'est qu'on a besoin d'évacuer la panique, le stress, la tension corporelle. En aidant le corps à l'évacuer, on redonne de l'espace à l'intérieur de soi, ce qui permet de retrouver des idées plus claires. On redonne ainsi la place à la sérénité.


Concrètement on fait quoi ?


La sophrologie propose une palette d'exercices qui permettent d'harmoniser le corps et le mental : exercices de respiration, de relaxation dynamique et de visualisation d'images ou de scénarios positifs.


La respiration va permettre de diminuer le rythme cardiaque, de se concentrer sur le moment présent. Les pensées s'emballent moins et on devient de plus en plus calme.


Les exercices de relaxation dynamique vont permettre de chasser les tensions musculaires et de réinstaller la détente. Ces exercices sont faciles à réaliser quelque soit son état physique et son âge.


Le visualisation positive va permettre d'ancrer un autre scénario plus positif moins paniquant pour le mental, d'augmenter ses capacités à activer des pensées positives, sa confiance en soi.


On a tous la capacité à transformer nos émotions. Avec ces exercices de Sophrologie et un peu d'entrainement, on peut chasser la panique et l'anxiété.


Martine VENET

Sophrologue RNCP

112 vues

MARTINE VENET

Tél : 07 68 68 94 11

© 2016 par Martine VENET - Tous droits réservés